Orchestre de la Haute École de Musique de Lausanne

L’Orchestre de l’Haute Ecole de Musique de Lausanne est une formation à géométrie variable occupant, sous la supervision de musiciens issus des meilleures phalanges de la région, l’ensemble des instrumentistes de l’institution au gré de projets variés combinant intérêt pédagogique et impératifs de la scène professionnelle. Il est dirigé par des chefs invités de haut niveau.
On raconte que le premier chef à avoir dirigé un orchestre constitué d’étudiants de ce qui s’appelait alors l’Institut de Musique de Lausanne était... Ernest Ansermet ! La formation connaît des fortunes diverses au cours du 20e siècle avant d’asseoir son activité à la fin des années 1980 sous la direction d’Hervé Klopfenstein, à l’origine notamment d’une dissociation claire des pôles amateur et professionnel.
Sous la baguette de personnalités telles que Ton Koopman, Jesús López Cobos, Ralph Weikert, Christian Zacharias, Bertrand de Billy ou Benjamin Lévy, l’Orchestre de l’HEMU embrasse un répertoire très vaste couvrant près de quatre siècles de création musicale de 1650 à nos jours.
Il a ainsi à son actif – avec à la clé plusieurs gravures discographiques – l’interprétation de grandes fresques du répertoire comme la Symphonie fantastique de Berlioz, les 5e   Symphonies de Tchaïkovski et de Mahler, et la11e Symphonie de Chostakovitch, mais également la création d’une œuvre de Caroline Charrière, l’animation de soirées 100% Gershwin ou Michel Legrand et la participation à plusieurs programmes d’oratorio aux côtés des Vocalistes de l’HEMU.
Grâce à une mise en commun régulière de ses forces avec celles de l’Orchestre de Chambre de Lausanne depuis 2007, il lui est possible en outre de monter sur la scène de la Salle Métropole à Lausanne des programmes de haut vol, comme l’interprétation de symphonies de Bruckner ou de chefs-d’œuvre comme La Mer de Debussy et La Valse de Ravel. L’Orchestre de l’HEMU se profile également depuis plusieurs années sur la scène lyrique, participant à des productions remarquées de Don Giovanni, Postcard from Morocco (Argento), Transformations (Susa), Le Songe d’une nuit d’été (Britten) ou La Petite renarde rusée (Janacek), hôte de théâtres de premier plan tels que l’Opéra de Lausanne, le Crochetan à Monthey et le Théâtre du Jorat à Mézières.



Das Orchestre de la Haute École de Musique de Lausanne ist eine Formation variabler Geometrie, die unter der Leitung von Musikern der besten Phalangen der Region alle Instrumentalisten der Institution mit verschiedenen Projekten zusammenbringt, die das Bildungsinteresse mit den Erfordernissen der professionellen Szene verbinden. Sie wird von hochrangigen Gastköchen geleitet. Man sagt, dass der erste Dirigent, der ein Studentenorchester des damaligen Lausanner Musikinstituts dirigierte,.... war Ernest Ansermet  ! 
Das Orchester unter der Leitung von Persönlichkeiten wie Ton Koopman, Jesús López Cobos, Ralph Weikert, Christian Zacharias, Bertrand de Billy oder Benjamin Lévy besucht ein Repertoire von 1650 bis heute. Er nimmt die großen Werke des klassischen, aber auch des zeitgenössischen Repertoires auf, darunter eine Komposition von Caroline Charriere. Er veranstaltet Abende mit französischen Liedern (Michel Legrand). Er arbeitet Oratorien mit die HEMU-Sängern.
Dank eines regelmäßigen Austauschs seiner Musiker mit denen des Lausanner Kammerorchesters seit 2007 ist es ihm möglich, auf der Bühne der Salle Métropole in Lausanne große symphonische Meisterwerke zu präsentieren. Das HEMU Orchester ist auch auf der Opernbühne als Gastgeber von Theatern wie der Opéra de Lausanne, dem Crochetan in Monthey und dem Théâtre du Jorat in Mézières bekannt.